Comment réagir lorsque votre boss refuse votre demande de vacances ?

A l’heure où les vacances de Noël et les fêtes de fin d’année se profilent, certains s’attendrissent déjà en pensant aux VRAIES vacances.

Entre les angoisses pour offrir le bon cadeau (entre parenthèses c’est celui ci qu’il vous faut), les piqûres d’épines de sapin et la torture de décider si vous optez pour le saumon fumé ou le foie gras pour votre dîner de réveillon, vous vous surprenez à rêver d’elles.

Ces vacances au bout du monde, sous les cocotiers, dans une eau turquoise des Caraïbes, là où il fait chaud, là où le gel, les bonnets et les écharpes n’existent pas. Bref, loin de tout… Et surtout loin des demi portions qui hurlent en attendant le père Noël et n’ont manifestement pas compris le principe du calendrier de l’avent.

Lorsqu’un soir après une belle journée digne de figurer dans les annales Asterixiennes, en pleine symbolique de la Maison qui rend fou… lorsque vous avez une nouvelle fois braver le 8ème des travaux d’Hercule, votre boss décide de faire du zèle en refusant purement et simplement votre demande de vacances.

 

A young employee disagreeing and arguing with boss, feeling ashamed concept. A large hand pointing at businessman saying no

 

Cette fois-ci, pas de doute, la hache de guerre est déterrée.

Voici donc quelques idées bien senties pour préparer votre vengeance…

Étape 1: pas de pitié pour les guerriers 

Stoppez toute indulgence, empathie ou intérêt qui pouvait subsister au fond de vous pour ce boss.

Étape 2 : fuyez et sabotez !

Annulez votre présence à tout événement pseudo convivial (pseudo facultatif) qui était proposé (imposé?). A l’approche de Noël, par exemple : les petits déjeuners, repas de fin d’année, distribution de biscuits et autres cadeaux…

A défaut de pouvoir vous y soustraire, faites votre maximum pour les perturber : un imprévu qui vous demande d’arriver en retard ou de partir plus tôt, une allergie ou intolérance alimentaire qui vous empêche de prendre le repas prévu, un enfant qui débarque à l’improviste (désolée la nounou est malade mais je ne voulais surtout pas rater ça), un cadeau de TRÈS mauvais goût, une tenue inappropriée… laissez libre cours à votre imagination démoniaque.

 

Étape 3 : enfoncez le clou.

Vous n’êtes pas seul à subir les humeurs et le zèle de votre boss.  D’autres collègues supportent mal ces méthodes de management bêtes et méchantes ? L’hypocrisie générale, le manque de respect ou encore les « deux poids, deux mesures » ?
A chaque erreur ou maladresse de votre boss, faites le remarquer à vos collègues. Confortez les dans leurs agacements quotidiens et soulignez le côté exécrable (voire carrément intolérable) de chaque situation. N’hésitez pas à en faire trop et à utiliser un bon dictionnaire des synonymes : insupportable, irrespectueux, honteux, affreux, abominable, abusif, épouvantable, déplorable, inqualifiable, méprisable et pourquoi pas ignominieux !! Faites vous plaisir 😉

 

Étape 4 : Diviser pour mieux régner.

Si votre chef est du genre à vouloir faire partie de la bande, excluez-le/la.
Amusez la galerie, soyez sympa (et compétent, ça peut aider), à l’écoute et disponible pour tous… SAUF pour votre boss. Créez une unité (-1) parfaite. Soyez soudés, lancez des private jokes à tout bout de champ, chantez à l’unisson, partagez votre lunch box ou adoptez un cactus ensemble.
Invitez vos collègues à une pyjama party s’il faut, mais faites tout pour bien faire comprendre à votre boss qu’il/elle ne fait pas partie de l’équipe.
Et surtout, faites front ensemble contre le dragon.

 

Étape 5 : Destruction massive.

Parce que les vacances, c’est un peu la seule chose qui vous pousse à vous traîner chaque jour comme un zombie vers votre lieu de travail, ce refus vous donne des ailes et vous vous montrez créatif et ambitieux.
Objectif : extinction progressive du service.
Car une école sans élève n’est plus une école, car une banque sans argent n’est plus une banque, car un chef sans son équipe n’est plus un chef

5 semaines CP

Marre d’être un pigeon ? 

Contactez-moi pour vous aider à construire vos VRAIES vacances sur-mesure…